Au fait, c’est quoi un directeur artistique dans une agence de communication ?! Si on connaît bien ce métier dans le domaine des arts et du spectacle, cela devient un peu plus flou au sein d’une structure culturelle ou d’une entreprise. C’est pourtant un poste clé, qui va déterminer l’identité artistique de la structure et de ce qu’elle défend. Le DA va en effet définir les caractéristiques artistiques, construire, coordonner et donner une cohérence à la structure et aux projets à mettre en place. En étroite collaboration avec la communication et le concepteur-rédacteur, il s’assure de la convergence et de la cohérence de ce qui est « dit » avec les choix artistiques proposés.

Au sein d’une agence de publicité ou de communication, le directeur artistique va également être en charge de la création de l’identité visuelle (logo, format, photographie, vidéo, couleurs, graphisme, etc.) de tous les supports et leur déploiement, que ce soit pour une publication, un projet multimédia, une campagne de publicité, une production audiovisuelle, ou bien encore pour un artiste, une marque, une entreprise, …

Le DA forme avec un duo parfait, le duo dit « créatif » avec le concepteur-rédacteur, qui est quant à lui responsable des « mots » et de la stratégie pour chaque projet.

Derrière chaque campagne marketing, réseaux sociaux, affiches, newsletter, site web, teaser, etc. d’une grande marque, d’une entreprise ou de certains artistes, il y a ce fameux duo DA/ CR.

Vous trouvez ce design original et attractif ? Dites-vous qu’il a été minutieusement imaginé, pensé, analysé, critiqué, expérimenté pour répondre au mieux à votre identité, mettre en valeur votre singularité et sublimer au mieux votre projet, afin d’attirer l’attention et répondre à vos attentes en terme de communication et marketing.

C’est là qu’intervient le DA, dont l’objectif est de proposer à ses clients des solutions de communications visuelles singulières, inédites, novatrices. Sémiologue et plasticien dans l’âme, ses connaissances reposent sur la typographie, l’usage des signes et des images, leur impact dans un environnement, un lieu, une époque, un discours. Il manie également très bien les codes graphiques, sait précisément mêler le mot à l’image, et leur accord dans une mise en page. Leurs applications varient suivant le support choisi (Print, Web, Motion Design…). Une partie du travail du designer graphique ou DA sera de vous proposer une palette de couleurs harmonieuses, qui servira de point de départ et de référence pour votre identité.

Sachant que certaines couleurs expriment des idées ou font surgir des émotions (le rouge pour le dynamisme, le bleu pour le calme, etc.), une palette de couleurs bien choisie pour un site web pourra être porteuse d’un véritable message. Trouver des couleurs qui s’accordent parfaitement est une étape cruciale car cette palette aura un impact important sur votre communication, en plus de contribuer à la réussite graphique de votre web design, logo, flyer…

Pour vous donner une idée de l’importance qu’ont ces palettes et de l’ampleur du travail derrière chaque réalisation, nous avons rassemblé quelques sites axés sur les palettes de couleurs pour vous aider à comprendre tous les enjeux derrière leur création :

Coolors (https://coolors.co/?ref=blogduwebdesign.com) permet d’explorer des palettes crée par des designers graphistes. Ce site est une référence mais propose des palettes assez peu originales, celles mises en avant étant les plus populaires (et donc les plus utilisées)

Cohesive colors (https://javier.xyz/cohesive-colors/?ref=blogduwebdesign.com) peut aider à créer des palettes cohérentes en appliquant un filtre sur une sélection de couleurs pour tenter d’obtenir des variations élégantes. Les couleurs obtenues ne suivent pourtant qu’un algorithme et en aucun cas une vision esthétique.

HexcolorTool (https://www.hexcolortool.com/ ) propose de dégrader une couleur en de nombreuses versions, afin obtenir de beaux camaïeux pour des palettes aux intensités variées.

Savoir composer une palette demande de l’expérience, un regard esthétique et surtout une compréhension de la singularité du client et de son projet. Mais surtout, il est nécessaire de garder à l’esprit qu’avoir une belle palette, c’est bien, pouvoir harmonieusement l’utiliser, c’est mieux, et là débutera une nouvelle étape cruciale pour le designer graphiste.

Chez Ysée, nous aimons bien croiser les arts. Alors pour des palettes de sites web, pourquoi ne pas s’inspirer de celles des grands maîtres de la peinture ? C’est ce que propose Color Lisa, un très beau site qui référence des palettes inspirées par des chefs-d’œuvre. On y retrouve des artistes tels que Picasso, Klimt, Monet, De Vinci… Cinq couleurs par œuvre sont proposées avec leur code hexadécimal. Beau, ludique et validé par les curateurs/conservateurs !

Nous nous sommes même amusés à créer nos propres palettes en s’inspirant d’œuvres que nous apprécions :

Publié le 29 décembre 2019