Papa pianiste, maman harpiste, sœur violoniste… Et toi, tu fais quoi dans la vie ?

Les petits et la musique font généralement bon ménage ! Mais c’est à croire que certains tendent plus l’oreille que d’autres. Selon l’INSEE, un enfant sur trois reçoit en « héritage » le goût d’une activité de loisir par les parents. Sans surprise, la musique a une place de choix dans le classement : beaucoup de compositeurs et de musiciens, autant par le passé que de nos jours, appartiennent à une lignée familiale d’artistes ! Prêts pour un petit tour de table?

On commence fort avec la dynastie des Philidor : la famille de François-André Danican Philidor, considéré le créateur de l’opéra comique au XVIIIe siècle, compte pas moins de quatorze instrumentistes, dont neuf compositeurs. Pas de quoi rivaliser avec l’arbre généalogique de Jean-Sébastien Bach, dont la renommée familiale s’étend sur plusieurs siècles : il s’agit de la famille de musiciens, compositeurs et organistes la plus prolifique de toute l’histoire ! Même pas peur pour les espagnols Casadesus, dont, sur cinq générations, vingt-cinq descendants on choisi une carrière musicale. Plus récemment, l’amour pour les notes se partage en fratrie : pensez aux pianistes géorgiennes Kathia et Gvantsa Buniatishvili et aux français Renaud et Gautier Capuçon, qui partagent la même affection pour les cordes.

Avis aux parents : aujourd’hui, tout est dans l’art de la transmission. Selon une étude toute récente de l’université d’Arizona, c’est pendant la délicate période de l’adolescence que se forge, grâce à la musique, une complicité durable entre parents et enfants.

C’est un bel esprit de famille qu’on retrouvera du 13 au 17 juin au Festival Ton Voisins, à Albi.Depuis douze ans, les ainés y parrainent de brillants jeunes solistes. Denis Pascal, fédérateur du projet et garant de son esprit de partage, s’entoure lui-même de sa femme, la violoncelliste Marie-Paule Milone, et leurs deux fils, Alexandre et Aurélien Pascal, violoniste et violoncelliste.

Vous venez accompagnés ? 😉