»Le cinéma, c’est un désir très fort de marier l’image à la musique »

Ysée films est une filière d’Ysée, l’agence de communication spécialisée dans la culture et créée en 2016 à Montrouge. Tout récemment créée en août 2021, par le duo associé, Isabelle Gillouard et Valentine Franssen, Ysée Films s’inscrit dans la continuité de nos métiers de communication : réaliser et produire des contenus à l’image permettant de valoriser voire de sublimer, une œuvre, un artiste, un lieu, une institution.

Ysée films est donc née de la volonté d’associer un réalisateur issu du cinéma au regard d’un artiste – musicien, chanteur, danseur, comédien, … – pour créer à l’image une œuvre audiovisuelle dialoguant avec un lieu patrimonial. Ces regards croisés associés à une technologie cinématographique et immersive produisent des objets vidéo inédits, renouvelant les formats et les prises de vue de la captation.

Forte d’expériences pluridisciplinaires, Ysée Films puise son inspiration et sa créativité au croisement de tous les arts : musique classique, opéra, théâtre, danse, cirque, arts plastiques et visuels. Expertes en communication et en image, ce sont aussi nos parcours respectifs qui font la valeur ajoutée d’Ysée Films : Isabelle Gillouard a évolué dans le spectacle vivant et la politique culturelle tandis que Valentine Franssen a trouvé ses marques dans les arts visuels et l’édition. La complémentarité de ce duo fait toute la richesse d’Ysée Films.

Enfin, grâce à notre expérience et expertise en marketing digital, Ysée Films souhaite élargir les possibilités de diffusion traditionnelle au web, réseaux sociaux, sur les plateformes de streaming.

En 2020, beaucoup d’artistes n’ont pas pu se produire constituant là un mouvement extraordinaire, autour, finalement, d’une profusion de captations vidéo. Après avoir eu de nombreuses expériences dans ce champ audiovisuel, nous avions la volonté de faire évoluer ce format et d’en créer un substitut qui vienne s’inscrire dans notre ADN.

Cette même année, nous avons été appelées par la Ville d’Angers et notamment par l’adjoint à la culture, Nicolas Dufetel qui avait une idée : valoriser et permettre aux artistes qui étaient privés de concerts de continuer à se produire en utilisant les lieux patrimoniaux de la Ville d’Angers qui n’était pas ou peu accessibles au public. De ce point de départ, nous avons travaillé un format artiste-lieu-vidéo donnant naissance à un objet hybride, s’éloignant de la captation traditionnelle. Cette différence résidait dans la volonté de garder la porosité du lieu. Sortant l’artiste de sa zone de confort, nous lui proposions de créer une œuvre In situ, suscitant l’imprévu, l’accident pour capter cet instant éphémère, unique, qui ne se produirait nulle part ailleurs.

De là, est né Angers pousse le son : une série audiovisuelle proposant un dialogue, une rencontre entre des lieux et des artistes, pour laisser une empreinte audio (empreinte sonore de cette rencontre entre le lieu et l’artiste) visuelle (empreinte physique de ladite rencontre) unique.

Avec Ysée Films, nous souhaitons dessiner les prémices d’un nouveau format. Il n’est plus question de réaliser des captations, mais de créer de vrais clips et courts métrages ayant une narration à l’image. Ysée Films a pour vocation de créer avec l’artiste, un instant d’intimité en croisant des regards et ainsi donner vie à un objet audiovisuel, sensoriel, unique et inédit.